La prostitution en Suède

La prostitution en Suède

En 1999, la Suède a adopté une loi interdisant l’achat de services sexuels, mais pas la vente de services sexuels. Les vendeurs de sexe reçoivent de l’aide pour s’éloigner de la prostitution. Avec l'éducation et la coercition, la loi dissuade les acheteurs de sexe. Cette loi est connue sous le nom de modèle suédois ou modèle nordique et a été adoptée par un nombre croissant de pays, dont la Norvège, l'Islande, la France et l'Irlande. Le Canada a adopté le modèle nordique en 2014, mais les efforts d'application et de transition ont été minimes.

Le ministère suédois de la justice a publié un rapport en 2010 qui indiquait qu'en s’attaquant à la demande de sexe, la loi constituait une barrière contre le crime organisé, les trafiquants et les souteneurs en Suède. En réduisant la demande d'achat de services sexuels, la loi a découragé les réseaux criminels d'investir sur son territoire. Le nombre de personnes exploitées dans la prostitution de rue a diminué de moitié depuis 1999, sans augmentation de la prostitution "cachée".

Avant la promulgation de la loi, la majorité des Suédois s’opposaient à l’interdiction de l’achat de services sexuels. Mais 10 ans plus tard, 70% l’appuient pleinement, en particulier les jeunes. Il est devenu socialement inacceptable d'acheter du sexe.

Document source: Dix-huit mythes sur la prostitution par le Lobby européen des femmes

[English Version]

© 2019 AcheterDuSexeEstUnCrime.org. Tous droits réservés.