La prostitution aux Pays-Bas

La prostitution aux Pays-Bas

En 2000, les Pays-Bas ont levé l'interdiction historique des bordels qui remonte à 1911. L'étude 2007 réalisée par Daadler pour le compte du ministère de la Justice indique qu’il « n'y a pas eu d'amélioration significative de la situation des personnes se livrant à la prostitution ». Leur bien-être émotionnel était inférieur sur tous les aspects mesurés et l'utilisation de sédatifs augmentait.

Une étude réalisée en 2008 par la police nationale a conclu que 50% à 90% des femmes prostituées autorisées travaillaient contre leur gré. En 2011, un adjoint au maire d'Amsterdam a qualifié la décriminalisation d '"erreur nationale" et a déclaré que le gouvernement avait été "naïf et répréhensible". Un rapport conjoint de la ville d’Amsterdam et du ministère de la Justice montre qu’une grande partie de l’industrie légale du sexe perpétue l’exploitation et la traite des êtres humains et que le crime organisé a gardé le contrôle de cette industrie.

En 2011, le RIEC Noord-Holland, un organisme gouvernemental chargé de la prévention de la criminalité, a déclaré que 17% seulement de la publicité sur la prostitution provenait de bordels agréés. La décriminalisation et la légalisation n'ont pas empêché une augmentation de la prostitution cachée ou illégale.

Document source: Dix-huit mythes sur la prostitution par le Lobby européen des femmes (en anglais)

Document source: Dix-huit mythes sur la prostitution par le Lobby européen des femmes

[English Version]

© 2019 AcheterDuSexeEstUnCrime.org. Tous droits réservés.